Nous avons le plaisir de continuer la saison 2016/2017  en recevant l’Agathe Jazz Quartet!

 

Agathe Iracema a le jazz dans la peau. Encouragée dans la voie artistique depuis son plus jeune âge et adoubée par la grande dame du jazz Sheila Jordan, elle crée son premier quartet à quinze ans. Depuis, elle ne cesse d’envoûter son public avec son timbre de voix doux et profond, de le surprendre par son aisance et son audace et de le séduire par sa fraicheur et sa spontanéité.
Soutenue par des pointures comme le trompettiste Nicolas Folmer ou Fred Wesley, au trombone, venus glisser leur expertise sur son album « Feeling Alive » (Neuklang/Harmonia Mundi), Agathe rappelle que le jazz reste plus que jamais vivant.

Agathe Iracema – Chant ; Leo Montana – Piano ; Christophe Wallemme – Contrebasse ; Pierre Alain Tocanier – batterie

 

ATTENTION : réservations obligtoires, place limitées!!
infos et réservations : 01 45 83 22 71 // concerts@umj-asso.com

Live UMJ : Leila Olivesi Quartet– samedi 11 mars 2017 à 20h au studio A.

 

La presse en parle :

“Ce petit bout de femme, gracieuse et mutine, enflamme l’auditoire.. ”- Jazzman

“Elle a signé l’un des plus beaux albums de jazz vocal paru en ce début d’année » -  FranceMusique

Un dialogue debordant de légèreté et de vitalité entre elle et ses trois musiciens” - RTL

“Feeling Alive,une jolie pépite pour tous les amoureux du jazz” - Biba

“Agathe par son aisance et sa pertinence, bat a chaque mesure, le rappel de ses grandes soeurs”  - JazzNews

“Voix veloutée posée sur un rythme intérieur dont on mesure d’emblée toute la sincérité” - CouleurJazz

“Agathe le bon feeling…” - Figaro

“Fraicheur…vitalité,…assurance rythmique de jazzwoman” - Télérama

“Feeling alive est une demonstration de talent, de fraicheur,de plaisir” - BSCNews 

“Relation si naturelle au public…sens inoui de la nuance” - Jazzhot 

“Un sens inné du rythme..une voix veloutée..chaleureuse et craquante” - Femina

“Perle satinée dans son quartet qui met au diapason de sa voix, ses musiciens et son public” - Tempo

 

Dernier article publié le 25 octobre 2016 – N° 248 la Terrasse

« J’ai deux amours »

Baignant dans la musique depuis toujours, la jeune chanteuse parisienne cultive avec brio les deux faces de ses amours musicales, le jazz et la musique brésilienne à laquelle la ramène naturellement sa généalogie.

Côté face, l’Agathe Jazz Quartet, avec lequel elle s’affirme comme l’un des espoirs du jazz vocal, forte d’un réel ancrage dans la tradition, d’un feeling certain, d’une aisance indéniable sur les standards qu’elle fait siens avec beaucoup de finesse, encouragée à ses débuts par une grande dame du swing, la chanteuse américaine Sheila Jordan en personne. Côté pile, le Brazilian Music Band avec lequel, en digne fille de son père, le bassiste brésilien qui fait partie de la formation en compagnie de quelques autres de ses compatriotes, elle s’immerge dans le samba-rock et les rythmes afros du Brésil, la terre de ses ancêtres. Bien sûr, la jeune Parisienne sait aussi aborder la bossa-nova quand elle chante le jazz et, inversement, transporter la vivacité de son scat dans le contexte de la Música Popular Brasileira : « je fais mon bouquet en ramassant ce que je trouve sur ma route », résume-t-elle.

La musique, le corps et les mots

Sur scène, par-delà ses séduisantes qualités vocales et le timbre enchanteur de sa voix, la jeune femme impressionne par sa présence rayonnante, sa liberté de geste et de mouvement, sa facilité à passer de l’anglais au portugais. « L’émotion passe pour moi beaucoup par la gestuelle. Il y a le langage de la musique, le langage du corps, le langage des mots, je fais un mariage des trois », explique Agathe, qui a invité sur son album le tromboniste Fred Wesley (ex-James Brown) à venir jouer un blues-funk au groove brésilien, ainsi que Nicolas Folmer. « Feeling Alive » est le titre son premier disque, et sa musique dégage justement joie d’exister et bonheur de chanter. D’une étonnante maturité (elle a formé son premier groupe dès l’âge de 15 ans), Agathe Iracema a tous les atouts en main pour conquérir un large public.

Vincent Bessières

 

Dernier album : Agathe Jazz Quartet, « Feeling Alive », Neuklang Records/ harmonia Mundi.

La Spedidam met en valeur et accompagne au cours de sa « saison 2014-2017 » quinze artistes de toutes générations qui ont en commun un talent à l’échelle internationale, un goût de la recherche et un sens affirmé de la relation entre l’artiste et le public. 

 

©Véronique  Vial

Photo affiche ©Véronique Vial; photo quartet ©Henrot